Institut Méditerranéen d’Océanologie
Accueil du site > Nos résultats > Paru dans les médias > Signature d’une convention de collaboration de recherche entre l’IRD et (...)

Signature d’une convention de collaboration de recherche entre l’IRD et l’ISSBAT

Version imprimable de cet article

Une nouvelle collaboration de recherche vient d’être signé entre l’IRD et l’ISSBAT (Institut supérieur des sciences biologiques appliquées de Tunis) pour travailler sur un programme commun qui s’intitule : Production de bio-hydrogène à partir de déchets agro-alimentaires Tunisien dans un milieu simplifié en présence d’eau de mer. Ce projet à la base duquel se trouvent nos collègues du MIO, Richard Auria et Pierre Pol Liebgott, est intéressant pour une nouvelle ressource d’énergie pour la Tunisie qui produit environ 2,5 millions de tonnes de déchets municipaux par an, dont 70 % constitués de matière organique.

Lors d’une cérémonie qui s’est tenue le lundi 29 octobre, au sein des locaux de l’ISSBAT, eut lieu la signature d’une convention de collaboration de recherche entre l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et l’Institut Supérieur des Sciences Biologiques Appliquées de Tunis qui relève de l’Université de Tunis El Manar.

La ratification de cet accord a pour objet de conduire un programme de recherche commun, qui porte essentiellement sur la création d’une jeune équipe associée à l’IRD : La JEAI BIOTECH H2. Nos collègues du MIO, Pierre-Pol Liebgott (affecté à Tunis) et Richard Auria (en Mission Longue Durée à Tunis), tous deux rattachés à l’équipe MEB, sont fortement impliqués dans ce programme.

Le programme de l’étude s’intitule : Production de bio hydrogène à partir de déchets agro-alimentaire Tunisien dans un milieu simplifié en présence d’eau de mer

Le projet de recherche, spécifique à cette collaboration entre l’ISSBAT et le MIO/IRD, est essentiellement axé sur la bioénergie et plus particulièrement sur la production de biohydrogène (H2). Il s’insère directement dans la continuité de la JEAI BIOTEC H2 qui consiste à créer un groupe de recherche travaillant sur la thématique générale des Bioénergies dont l’axe majeur est la production de biohydrogène. Ce projet de recherche a 3 objectifs principaux (fondamental, enseignement, appliqué).

Développer un axe de recherche fort autour de la production de biohydrogène par fermentation obscure à partir de déchets agro-industriels (recherche fondamentale).
Mettre en place un Master Nord-Sud entre la France ( AMU, Aix-Marseille Université) et la Tunisie ( Université de Tunis El Manar, axé essentiellement sur les énergies renouvelables avec une orientation vers la biomasse (transfert des connaissances).
Mettre en place les outils nécessaires à un transfert technologique pour produire du biohydrogène à l’échelle industrielle avec une approche « d’écoconception » (Recherche appliquée).

Sont affiliées à ce projet , les équipes suivantes :

Pour l’IRD : L’Unité Mixte de recherche MIO (France/Marseille)

Pierre-Pol LIEBGOTT

Laurie CASALOT

Sylvain DAVIDSON

Yannick COMBET-BLANC

Richard AURIA

Pour l’ISSBAT : L’unité de recherche UR11ES25 (Tunisie/Tunis)

Hana GANNOUN

Lamia BEN-GAIDA

Ghofrane LASSOUED BEN MILED

Semia CHERIF

Rached BEN HASSEN

Nos collégues du MIO : Pierre Pol Liebgott ( à gauche) et Richard Auria (à droite)