Institut Méditerranéen d’Océanologie

MOOSE

Version imprimable de cet article

Le programme d’observation MOOSE s’intègre au Chantier MISTRALS de l’INSU (projets Océan-Atmosphère : HYMEX, MERMEX et CHARMEX), au développement de l’océanographie opérationnelle (MERCATOR, PREVIMER).
Labellisé SOERE (Système d’Observation et d’Expérimentation pour la Recherche sur l’Environnement) en 2010, reconnu par le GT13 d’ALLENVI (« Infrastructures, systèmes d’observation et services d’information environnementale et climatique »), comme fondamentalement nécessaire par son caractère pluridisciplinaire et pluri-sites, ce programme doit permettre de répondre aux demandes sociétales actuelles sur les contaminants et la biodiversité.

Le bassin méditerranéen pris dans son ensemble, i.e. incluant ses mers et ses surfaces continentales adjacentes, est une zone politiquement critique par les enjeux sociétaux que ce berceau des civilisations porte. Subissant des pressions anthropiques croissantes, elle est aujourd’hui devenue un environnement menacé tant du point de vue de ses équilibres écologiques que de ses ressources exploitables et des systèmes hydriques qui le font vivre. En dépit des efforts de recherche intensifs entrepris dans la zone méditerranéenne sensu lato depuis plus d’un siècle, une vision intégrée du fonctionnement de ce bassin fait toujours défaut pour répondre aux prévisions de son évolution et aux problèmes de gestion durable qu’elle soulève.
L’objectif de MOOSE « Mediterranean Ocean Observing System for the Environment » est de mettre en place un réseau d’observation, multi-sites et intégré, entre les trois Observatoires des Sciences de l’Univers (Banyuls, Marseille et Villefranche) et les laboratoires français (CEFREM, LSEET, LOCEAN) en collaboration avec l’IFREMER et MétéoFrance, afin d’observer sur le long terme les effets du changement climatique et ceux induits par les activités anthropiques en Méditerranéenne Nord-Occidentale.
Le programme MOOSE s’appuie sur un réseau de stations de mesures marines fixes (bouées, lignes profondes), de plateformes mobiles (gliders, flotteurs), de transects et de stations atmosphériques (sémaphores, radars) dans des sites pertinents implantés en Méditerranée Nord-Occidentale.
Les partenaires de ce programme sont les Observatoires Océanologiques de Banyuls-sur-mer (OOB) et de Villefranche/mer (OOV) ; le Centre de Formation et de Recherche sur l’Environnement Marin (CEFREM) ; l’Institut Méditerranéen d’Océanologie (MIO) ; le Laboratoire d’Océanographie et du Climat : Expérimentation et Approches numériques mer (LOCEAN) ; l’INSU-CNRS ; les Université de Perpignan - Université Aix-Marseille - Université Paul Cézanne – Université de Toulon – Université de Paris VI - Université de Versailles ; l’IFREMER ; METEOFRANCE ; IRSN.
Le programme MOOSE participe aux programmes européens : EuroSites, ESONET, MedGOOS, MedArgo, MyOCEAN, JERICO, PREVIMER, Hydrochanges, FP 7-Ocean for tomorow.

Voir en ligne : http://www.moose-network.fr